“”
Comment initier un projetMeilleures pratiques de gestion des projets

Démarrez vos projets convenablement : Guide complet pour le lancement du projet

Le début d’un projet : le calme avant la tempête ou une ruée maniaque pour préparer les choses en vue du début du cœur des activités? Quoi qu’il en soit, le démarrage d’un projet est essentiel à sa réussite future. De l’estimation et de la détermination de la portée à l’affectation des ressources, en passant par la définition des besoins, le briefing au sein de votre équipe, la première rencontre importante avec le client – il y a une foule de tâches qui peuvent influencer l’évolution de votre projet. Vous devez donner le ton pour réussir.

Je vais vous donner les outils et les informations dont vous avez besoin pour démarrer vos projets de la bonne façon afin que votre projet démarre bien et, je l’espère, faciliter son déroulement (NB : je ne garantis pas ce se produira après!).

Je vais vous expliquer les aspects essentiels de la phase de lancement du projet, comment vous protéger contre les défis futurs, comment établir les bonnes attentes et comment vous concentrer sur certains aspects qui peuvent vraiment vous aider à réussir plus tard. J’ai ajouté beaucoup de liens à d’autres lectures si vous voulez approfondir des sujets. De plus, vous pouvez obtenir une checklist pratique pour le démarrage d’un projet, à laquelle vous pourrez vous référer au début de chaque projet.

Qu’est-ce que la phase de lancement du projet?

Premièrement, qu’est-ce que le lancement d’un projet? Parlons du cycle de vie d’un projet. Quelle que soit la méthodologie ou le processus que vous choisissez, chaque projet doit commencer quelque part. Tout projet comporte généralement cinq étapes: Initialisation, planification, exécution, surveillance et contrôle et clôture. La phase d’initiation est la première phase, où le projet est lancé, tant avec votre équipe qu’avec les clients et les intervenants. Toute l’information dont vous disposez (e.g. issue de la présentation ou de la demande de proposition du client ou de toute recherche de base) est recueillie afin de définir la portée, le calendrier et le coût du projet. Il s’agit de l’élément central de votre projet où vous identifiez les intervenants, l’équipe, les buts, les objectifs et les produits livrables.

Comment démarrer un projet et que dois-je faire pendant la phase de lancement du projet?

Le résultat de la phase de lancement du projet est généralement l’un de deux documents (ou parfois les deux ) : le Document de lancement du projet (DIP) et l’Énoncé des travaux (EdT). Une bonne façon de vous concentrer sur le lancement de votre projet et d’examiner en profondeur ce dont vous avez besoin pour votre projet et pour l’un de ces deux documents est de l’examiner en fonction de trois domaines : Personnes, processus et produits. Ces éléments sont au cœur de tout projet.

Personnes

project initiation areas - peopleCommençons par le plus important, les personnes! Eh bien, vous n’allez rien créer sans eux, n’est-ce pas?!

1. Équipe

Planification de la forme de votre équipe

Dans la phase de lancement du projet, vous devez définir et mettre en place votre équipe. Tout d’abord, passez en revue votre projet et les produits livrables et déterminez la forme d’équipe dont vous avez besoin. Vérifiez la disponibilité, et obtenez votre ressource provisoirement réservée. Cependant, lorsque vous réfléchissez à qui réserver pour un projet, ne vous contentez pas de vérifier la disponibilité – vous devez vraiment réfléchir aux compétences dont vous avez besoin pour mener à bien votre projet. Pensez ici aussi au client ou aux intervenants : comment les membres de votre équipe vont-ils travailler avec eux? Passez en revue la liste de contrôle suivante lors de la formation de votre équipe :

  • Compétences (que devront-ils faire)
  • Expérience (sur quoi auront-ils besoin d’avoir travaillé auparavant)
  • Intervenants (comment devront-ils communiquer?)
  • Disponibilité (auront-ils du temps à consacrer)
  • Budget (pouvez-vous vous le permettre)

Rappelez-vous, ne le faites pas en vase clos. Parlez aux différentes leaders disciplinaires, si vous en avez, assurez-vous de ne pas faire de suppositions par vous-même. Il est bon de tenir une réunion rapide avec les responsables dès le départ, de passer en revue le projet et les produits livrables et d’obtenir leur aide pour définir les besoins en ressources. Travailler sur ce qui précède devrait vous donner un début d’équipe pour votre projet, mais n’oubliez pas de laisser un peu de temps pour les imprévus après la planification avant le lancement du projet au cas où vous aurez peut-être besoin de chercher à l’extérieur de votre organisation les compétences appropriées auprès de freelances ou prestataires extérieurs.

Lectures complémentaires:
Faire participer l’équipe: Un coup d’envoi dans la bonne direction

C’est bien de faire précéder tout coup d’envoi client d’une séance de coup d’envoi en interne. Cela permet d’obtenir l’adhésion de l’équipe et leur participation au projet dès le début. Lorsque vous fixez les exigences, la forme de l’équipe et les objectifs, n’oubliez jamais qu’il est préférable de garder les gens impliqués et au courant. Bien que vous ne souhaitiez pas ajouter trop de frais généraux (et il est souvent difficile de faire participer les gens lorsqu’ils sont occupés!), la meilleure façon de lancer correctement un projet est de définir et de gérer les attentes tôt. En impliquant votre équipe dès le début, elle se sentira plus inclus et engagée dans la prise de décision et aura donc une impression beaucoup plus positive du projet dans son ensemble.

Organisez donc une séance de lancement interne. Organisez une réunion, avec un bon ordre du jour (assurez-vous toujours qu’une réunion est utile et pour les bonnes personnes) et passez en revue le contexte du projet, les objectifs et les buts, et les exigences qui ont déjà été fixés. Je trouve utile de laisser du temps à la fin de la réunion pour un forum qui ressemble davantage à un atelier afin de recueillir les idées de l’équipe. Voici quelques bons sujets à discuter et à soulever rapidement :

  • Comment l’équipe veut-elle travailler?
  • Comment et quand l’équipe devrait-elle obtenir les commentaires des clients ou des intervenants?
  • Comment l’équipe veut-elle communiquer avec le client ou les intervenants?
  • Quelles réunions régulières l’équipe devrait-elle tenir à l’interne? Quand cela devrait-il avoir lieu?
  • Les mises à niveau devraient-ils être ad-hoc et informels, ou plus planifiés?

Comme je l’ai dit, la participation de l’équipe à la prise de décision dès le départ est susceptible de lui donner le sentiment d’être beaucoup plus impliqué dans le projet dans son ensemble. La tenue de cette réunion avant la fin du SoW peut aider à intégrer les méthodes de travail proposées par l’équipe dans le document, ce qui le rend beaucoup plus pertinent sur la façon dont le projet va réellement être mené.

Lectures complémentaires :

2. Intervenants

Définir qui est impliqué et quand

Dans le cadre du lancement du projet, décrivez et définissez la participation des intervenants. Qu’il s’agisse de clients ou d’intervenants internes, il est très important de savoir clairement qui s’acquitte des tâches, approuve les produits livrables ou examine et donne son avis. La création d’un RACI est un excellent moyen d’y parvenir. J’ai écrit un article qui plonge dans le monde du RACI et vous aide à créer un RACI utile et utilisable. Jetez un coup d’œil ici et téléchargez une matrice de RACI gratuite en bonus!

Définition des communications du projet

Dans le cadre du SoW ou du PID, il est utile de définir quand et comment les communications se feront avec les intervenants. Après avoir créé votre RACI, passez en revue ce que vous jugez nécessaire pour les mises à jour et les réunions avec vos principaux intervenants. S’il y a un chef de projet clair côté client, alors commencez par la fréquence à laquelle vous les mettez à jour formellement est une bonne façon d’aborder cette question. Ensuite, élargissez ce champ d’action aux autres membres de l’équipe et déterminez à quel moment leur participation devrait avoir lieu. Dressez la liste des mises à jour de votre projet que vous jugez nécessaires, puis indiquez qui et quand. En voici un exemple :

Réunion / Comms
Qui
Quand
Stand up Toutes les personnes internes Quotidiennement
Rapport de situation hebdomadaire Envoyé au chef de projet

Responsable du projet à diffuser à une équipe plus large

Hebdomadaire, lundi fin de journée
Revue hebdomadaire Responsable du projet et principaux intervenants Hebdomadaire, vendredi 10h
Mise à jour toutes les 2 semaines de l’état d’avancement du projet Une équipe plus large Toutes les deux semaines, mardi 10h00
Lectures complémentaires :
Réunion de lancement des intervenants

Tout d’abord, assurez-vous d’avoir eu votre réunion de lancement interne avant cela. Ne lancez pas les membres de l’équipe dans une réunion à propos d’un projet dont ils ne savent rien. De plus, il est bon de s’être déjà présenté au client ou aux intervenants concernés avant la rencontre, soit par téléphone ou, idéalement, en personne. Assurez-vous d’avoir un ordre du jour clair et de ne pas inviter le monde entier à la réunion. N’oubliez pas de toujours garder une réunion contenue et pertinente.

Ce qu’il y a à faire pendant la réunion :

  • Présentations
  • Rôles et responsabilités
  • Produits livrables
  • Hypothèses
  • Risques
  • Dépendances
  • Timings
  • Coûts
  • Forme de l’équipe
Lectures complémentaires :

3. Et ne vous oubliez pas… vous !

Ne vous oubliez pas dans tout ça! Il est facile de se concentrer sur les intervenants, les clients et votre équipe plutôt que sur vous-même, mais il est important de s’assurer que vos attentes sont bien définies pour ce projet. Réfléchissez à ce que vous voulez retirer de votre projet et à vos objectifs et essayez de planifier les moyens de les atteindre tout au long de son déroulement.

Processus

project initiation areas - processAh, l’une des choses dont la plupart des CPD aiment parler! Il est important de définir le processus de votre projet dès le début afin que vous et votre équipe (et votre client) ayez des périmètres clairs à suivre. Cependant, évitez de vous enliser dans les processus, la documentation et les règles. Parfois, le processus est le moyen le plus rapide de tuer l’enthousiasme d’une équipe! Il y a des domaines essentiels à définir lorsque vous lancez un projet.

1. Méthodologie

L’obsession séculaire de la gestion de projet : quelle méthodologie suivre? Cela peut être déjà clair dans la façon dont votre client travaille, ou dans la façon dont votre agence ou votre équipe est mise en place, par exemple. Idéalement, cependant, vous passez en revue le projet, les produits livrables et l’équipe, puis vous trouvez un processus qui répondra aux besoins. Souvent, il s’agit d’un mélange de différentes méthodologies – ne vous inquiétez pas de cela, pensez toujours à ce qui est le mieux pour le projet plutôt que d’essayer de le forcer à s’adapter à une certaine méthodologie. Pensez aux choses suivantes lorsque vous considérez la méthodologie :

  • Quelle est la taille de votre projet?
  • Dans quelle mesure la portée, le calendrier et le budget sont-ils fixes?
  • Quelle équipe avez-vous pour y travailler?
  • Avez-vous une équipe à temps plein ou est-elle partagée avec d’autres projets?
  • Comment le client travaille-t-il actuellement?
  • Disposerez-vous d’un chef de projet client entièrement investi?

En utilisant les réponses aux questions ci-dessus, vous devriez être en mesure d’avoir une idée plus claire du type de projet dont il s’agit et donc de la façon dont il devrait être géré. Par exemple, si toute la portée, le calendrier et le budget sont établis, ce sera plus une méthodologie cascade (Waterfall), ou si vous avez une équipe dédiée à temps plein avec un client entièrement investi chef de projet, cela pourrait se prêter davantage à un projet de style Agile.

Lectures complémentaires :

2. Outils

Autre obsession du CP, quels sont les bons outils à utiliser pour le projet? Eh bien, encore une fois, cela dépend vraiment de votre projet, de votre équipe, de votre client et de votre budget! Comme je l’ai dit tout au long de mon exposé, évitez les processus trop lourds et c’est la même chose pour les outils – évitez d’ajouter beaucoup d’outils inutiles, et considérez comment ils s’intègrent. Voici quelques points à prendre en compte lors de la sélection des outils dont vous avez besoin :

  • Planification et gestion des ressources, ex : Float ou Resource Guru
  • Planification de projet et gestion des délais, ex : Microsoft Project ou Gantt Pro
  • Collaboration avec les intervenants, ex: Google Sheets ou Confluence.
  • Communication avec votre équipe et les intervenants, ex : Slack ou Workspace
  • Gestion de projet pour des tâches internes, ex : Jira ou Trello

Personnellement, je suis tout à fait pour garder les choses simples et je me retrouve souvent à utiliser Google Sheets pour beaucoup de choses. Quels que soient les outils que vous utilisez, assurez-vous que votre équipe interne et vos intervenants sont d’accord et savent comment les utiliser efficacement. Évitez de trop compliquer les choses, et vous pouvez toujours affiner les outils plus tard dans le projet si vous constatez que les choses ne fonctionnent pas.

Lectures complémentaires :

3. Risques

Penser à l’avenir est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire dans la phase de lancement d’un projet. Il est extrêmement important d’établir dès le départ les risques qui pourraient empêcher le projet de se réaliser. Créez un log RAID pour mettre en évidence les risques, les hypothèses, les problèmes et les dépendances, et déterminez comment vous allez les atténuer. Assurez-vous de faire participer votre équipe et songez à tenir une séance de pre-mortem sur les secteurs à risque, car il est souvent probable qu’ils vous proposent des choses auxquelles vous n’avez même pas pensé.

Lectures complémentaire s:

Produit

project initiation areas - productEt pour finir, le produit – ce que vous créez. Il y a ici quelques domaines essentiels qui doivent être définis au cours de la phase de lancement du projet.

1. Besoins

Tout d’abord, quelles sont les besoins de votre projet? Avant de bien démarrer le projet et de recueillir les besoins à l’étape de la planification, il est bon de décrire ce que vous savez déjà. Quels sont les besoins de l’entreprise, des clients et des utilisateurs pour ce que vous créez? Cela vous aide à bien comprendre l’historique et le contexte du projet.

2. Portée et livrables

A ce stade du projet, vous avez une idée de ce que sont les livrables. Le moment est venu de commencer à étoffer ces éléments et à les entourer d’un certain nombre de périmètres, afin de pouvoir les accepter dans le SoW ou la PID.

3. Définition des livrables

A partir des informations dont vous disposez, organisez une réunion interne pour passer en revue les livrables avec votre équipe. Si votre équipe n’est pas encore en place et que vous devez aller de l’avant avec l’établissement des produits livrables, rencontrez les responsables des disciplines. Veillez à ce qu’ils y participent, ne les déterminez pas seul! Lorsque vous les passez en revue avec votre équipe, assurez-vous d’avoir ces questions à l’esprit en examinant chaque livrable :

  • Qu’est-ce que c’est?
  • Dans quel format sera-t-il?
  • Des phases de modifications seront-elles nécessaires?
  • Qui sera impliqué?
  • Quand cela doit-il être livré?
  • Dépend-il d’autres produits livrables?

Voici un exemple, tiré de l’un de mes projets récents (je l’ai rendu un peu plus générique) :

1.
Approche initiale de la conception fondamentale

Format: Fichiers de conception (Sketch), envoyés pour feedback avec InVision

Conditions: Itératif jusqu’au 16/02/18

[Mon agence] définira une approche initiale à la conception fondamentale qui est nécessaire dans le cadre de l’étape 1 de ce projet. Les éléments fondamentaux nécessaires seront cartographiés à partir des 3 plateformes convenues qui font l’objet de la phase 1. Les notions de base comprendront la typographie, la grille, les couleurs et les icônes.

L’objectif est d’établir ces principes fondamentaux afin d’éclairer le traitement initial de la conception ainsi que la conception future à d’autres étapes.

2.
Inventaire et priorisation des composants

Format : Documentation

Conditions : Itératif jusqu’au 16/02/18

[Le client] fournira un inventaire de composants à [mon agence], et [mon agence] examinera cette liste et les trois plates-formes identifiées pour créer une liste de composants.

[Mon Agence] classera ensuite ces éléments par ordre de priorité selon le principe ” supprimer, améliorer, réutiliser ” et les regroupera en catégories. Les composants seront vérifiés sur les 3 plateformes afin d’identifier où les composants communs sont utilisés.

Cet inventaire des composants et l’établissement des priorités permettront de déterminer quels sont les composants de base nécessaires pour le contenu devant être livré dans le prototype.

4. Budgets et délais

Dans le prolongement de votre liste de livrables, vous avez maintenant une portée approximative du projet et vous avez besoin d’établir des échéanciers et des rôles par rapport à cela. Travailler avec vos leaders de disciplines permet d’estimer les temps et la forme de l’équipe par rapport à cela. Selon le processus, vous pouvez estimer en sprints ou en phases avec approbations. Assurez-vous de travailler avec l’équipe pour établir les bons périmètres. Encore une fois, ne forcez pas un processus sur un projet, assurez-vous qu’il s’adapte au projet. Convenez de la forme de l’équipe, puis comparez les coûts à cela. A ce stade, pour le PID ou le SoW, vous n’avez pas besoin d’une ventilation détaillée des temps mais plutôt d’un aperçu des phases du temps.

Lectures complémentaires :

5. Mesures du succès

Qu’est ce que votre projet ou produit sans succès? Mais que signifie-t-il? N’oubliez pas que votre projet a aussi besoin d’être mesuré, afin que vous puissiez examiner et comprendre où les choses ont fonctionné ou n’ont pas fonctionné, et dans quelle mesure vous avez réussi. Créez des critères de mesure que vous réviserez à la fin (ou à certaines étapes du projet). Pensez à des domaines tels que :

  • KPIs (indices de performance) clés, ex : augmenter le nombre de visiteurs d’un site
  • Satisfaction Client, ex : à quel point le client était-il satisfait de la façon dont le projet s’est déroulé?
  • Satisfaction d’équipe, ex : à quel point l’équipe était-elle satisfaite de la façon dont le projet s’est déroulé?
  • Variance de temps
  • Variance de budget
Lectures complémentaires :

5 Principaux défis à relever lors du lancement de projets et comment les surmonter

Il y a de nombreux défis auxquels vous pouvez faire face à l’étape du lancement d’un projet. Ci-dessous, j’ai décrit cinq défis clés que j’ai souvent rencontrés lors du lancement du projet, et comment les atténuer.

1. L’étape du lancement du projet se déroule trop lentement

C’est souvent le cas au début d’un projet quand prend un peu plus de temps sur ce qu’il a à faire, et tout est un peu plus détendu – après tout, vous avez beaucoup de temps maintenant pour faire le projet! Cependant, il arrive parfois que les initiations de projet commencent à traîner trop longtemps. Je l’ai vu à maintes reprises, et cela peut vraiment avoir une incidence sur le projet à la fin lorsque vous avez de la difficulté à respecter les échéances que vous avez promises. Voici quelques conseils pour vous assurer que vous avancez au bon rythme :

  • Organisez des appels téléphoniques ou des réunions pour discuter et convenir de certaines choses, ce qui permet souvent d’accélérer les choses plutôt que d’avoir beaucoup de va-et-vient par courriel.
  • S’assurer que le client et l’équipe connaissent les produits livrables pour l’étape du lancement du projet et toutes les dépendances qui reposent sur eux. Mettez immédiatement en surbrillance s’ils empêchent quelque chose d’avancer.
  • Définissez les délais globaux pour cette phase. Avant le coup d’envoi, il est souvent facile de s’y perdre, alors assurez-vous qu’il y a un objectif clair à atteindre.
  • Pensez à l’élan de l’équipe et du client. Comment susciter l’engagement et la motivation des gens et leur indiquer clairement que des progrès ont été réalisés? Comme la phase de lancement du projet est moins axée sur l’action que sur la mise en scène, essayez de trouver des choses tangibles que vous et l’équipe pouvez faire pour aider à rendre le projet plus réel.

2. Reprendre un projet à mi-parcours

Souvent, beaucoup de conseils que je lis pour la gestion de projet supposent que vous commencez au tout début d’un projet et que vous pouvez le mener dès le début. Mais que se passe-t-il si vous êtes impliqué dans le projet à mi-parcours ou au début d’une certaine phase? Cela peut être très délicat, car vous n’avez pas participé à l’étape de l’initiation. Essayez ces conseils :

  • Assurez-vous d’être clair sur tout ce qui s’est passé auparavant. Si quelqu’un vous passe le relais, demandez-lui de vous fournir une liste de liens, de produits livrables et de l’état associé, ainsi que tout lien vers des documents importants.
  • Mettez en place le lancement du projet avec votre équipe, puis avec les intervenants, comme vous le feriez dans le cadre de l’initiation du projet au démarrage “réel” du projet. Même si vous ne voulez pas que votre équipe ou votre client aient à répéter des choses, ils comprendront que vous devez vous mettre à jour et que c’est aussi une bonne façon de réinitialiser l’équipe et de passer à un nouveau chef de projet. C’est aussi bon d’avoir un examen à mi-parcours du projet – ex : Vous pouvez passer en revue les risques existants ou le taux d’absorption actuel sur le budget, pour vous assurer que tout le monde est toujours aligné.

3. Avoir un seul lancement de projet pour un projet s’étendant sur plusieurs phases

L’un des principaux problèmes d’un projet de grande envergure et de longue haleine est de n’avoir qu’une seule initiation dès le début du projet et de ne jamais se réinitialiser au fur et à mesure que vous passez à des phases différentes. Ce qui est décidé pour une phase ne compte pas nécessairement à travers toutes les phases et couvre toute la durée de vie de votre projet. Essayez donc ce qui suit :

  • Si votre projet comporte des phases distinctes, par exemple une phase de découverte distincte de la phase de développement, traitez chaque phase comme un mini-projet plutôt que de faire un plus gros projet initial. Cela fournit des points de départ clés pour chaque phase, plutôt que d’essayer de faire beaucoup d’hypothèses au début.
  • Effectuez des mini lancements à chaque étape et assurez-vous d’avoir parcouru la liste de contrôle pour le lancement du projet et d’avoir couvert chaque élément à l’intérieur de cette liste pour l’étape spécifique.

4. Manque de clarté autour du projet

Parfois, lorsque vous commencez la phase de lancement du projet, les choses peuvent sembler un peu vagues et les membres de l’équipe sont confus quant à la nature réelle du projet. Assurez-vous de tenir compte de ce qui suit pour créer un alignement au sein de votre équipe :

  • Assurez-vous d’avoir une liste claire des exigences du client. Assurez-vous d’y inclure les exigences commerciales, techniques et des utilisateurs.
  • Passez en revue ces exigences avec votre équipe si vous en avez une qui vous est attribuée. Si ce n’est pas le cas, assurez-vous d’avoir des chefs de file en matière de discipline. Assurez-vous que les gens sont engagés dès le début.
  • Une fois que vous avez donné le coup d’envoi à l’interne et aux clients, maintenez l’élan au sein de l’équipe – assurez-vous que l’équipe sait ce qu’elle offre et y investit. Faites toujours participer l’équipe à l’élaboration du brief, à la définition des produits livrables et à l’approche du projet.

5. Il y a un retard dans le démarrage de votre projet

Avez-vous déjà été tout excité à l’idée qu’un projet démarre, qu’il réunisse toutes les exigences, qu’il définisse un plan et les prochaines étapes… et qu’il se passe quelque chose pour retarder le démarrage? L’élan est perdu et l’équipe de projet que vous proposez se disperse. Comment surmonter ces retards au démarrage?

  • S’il y a une discussion sur le budget du projet, assurez-vous de bien passer en revue toutes les décisions budgétaires avec le client – qu’est-ce qu’il a pour son argent? Soyez aussi clair que possible.
  • S’ils n’ont pas les moyens de payer le budget que vous proposez, regardez le périmètre – y a-t-il quelque chose que vous pouvez supprimer? Ayez une discussion ouverte et honnête avec eux pour essayer de trouver un compromis.
  • Pour faire avancer les choses rapidement, essayez d’obtenir l’approbation d’un petit budget pour une phase de découverte.
  • Si le client ne s’implique pas ou ne respecte pas les échéances, assurez-vous d’en parler rapidement avec lui afin de l’aider à comprendre l’impact que cela aura sur le projet.
  • S’il y a des problèmes internes concernant la mise en place de l’équipe ou l’exécution du travail, soulevez-les à l’interne. Encore une fois, aidez votre équipe interne et votre direction à comprendre l’impact du glissement du projet.

Les dix meilleurs conseils à garder à l’esprit lors du lancement d’un projet

How to start a project - 10 Project initiation tips

  1. Donnez le ton que vous voulez pour votre projet dès le début.
  2. Obtenez l’adhésion et la participation de votre équipe dès le début.
  3. Cela vaut aussi pour le client – les faire participer tôt et souvent.
  4. S’assurer que des communications claires sont établies avec les clients ou les intervenants.
  5. Assurez-vous qu’il existe un processus convenu que votre projet doit suivre – mais ne vous enlisez pas dans la documentation!
  6. Mais n’essayez pas de vous adapter à un processus spécifique s’il ne fonctionne pas pour votre projet.
  7. Essayez de rencontrer votre client en personne au moins une fois avant le début du projet (si cela est impossible, faites un appel vidéo!).
  8. Pour toute réunion de lancement, établissez un ordre du jour clair et faites en sorte que les gens se sentent impliqués.
  9. Essayez d’assurer la pérennité de votre projet en réfléchissant avec votre équipe sur les risques et les dépendances.
  10. Pensez toujours à l’avenir – ne vous concentrez pas seulement sur le début du projet!

Checklist pour le lancement de projet

Voici une checklist pratique, couvrant les éléments clés que vous devez couvrir lors du lancement du projet.

How to start a project - project initiation checklistQu’en pensez-vous?

Y a-t-il d’autres domaines à prendre en compte lors du lancement d’un projet? Faites-moi part de vos observations dans les commentaires ci-dessous!

Suzanna Haworth

Suzanna Haworth

Suze Haworth est chef de projet digital freelance à Londres. Elle a plus de 10 ans d'expérience dans les agences, a gravi les échelons depuis ses débuts dans la gestion comptable avant de voir la lumière et de réaliser sa véritable vocation pour la gestion de projets. Elle dirige aujourd'hui des équipes sur toutes sortes de constructions digitales et web, allant des campagnes sociales et des médias digitaux aux sites web grands et complexes. Suze a géré des projets pour des clients comme la BBC, WaterAid, Channel 4, Esso, Lipton Tea, SEAT et Mozilla, pour n'en nommer que quelques-uns. Elle est certifiée ScrumMaster, conférencière régulière et on peut aussi la trouver en train de poster des blogs en ligne. Quand elle ne gère pas et ne parle pas de choses digitales (et ne crée pas de nombreux spreadsheets Google), elle aime alimenter son obsession pour les montagnes et le café.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.